Le Conseil Départemental66 s’implique dans les politiques du Catalan.

Je peux en témoigner car j’y participe, le Conseil Départemental des Pyrénées Orientales est très impliqué dans les politiques du catalan, c’est une des raisons pour que celui-ci participe dès le début (avec la région et l’Etat) à la création de l’office public de la langue et de la culture catalane. Voilà pourquoi il y a deux semaines, je participais au ministère de la Culture de la Generalitat de Catalogne  (Conselleria de cultura de la Generalitat de Catalunya), située à Barcelone, à la deuxième réunion pour l’organisation du congrès de la langue catalane, le troisième de toute l’histoire de la catalogne (1903, 1986, 2017), puis à la quatrième journée des politiques linguistiques dans les territoires où on parle le catalan (Iles Baléars, Generalitat de Catalunya, Generalitat Valenciana, Aragon, Andorre, Pyrénées Orientales, l’Alguer). La semaine dernière, je participais au nom du Département et de sa présidente au Conseil D’administration de la fondation Ramon LLull, située en Andorre et dont le Département des PO est membre fondateur. Cette fondation s’occupe de promouvoir dans le monde entier le catalan et les territoires où il se parle mais aussi d’intensifier l’étude, la défense de la langue catalane de ses origines à nos jours et tous les moyens d’expression. Veiller au respect des législations sur la langue catalane en collaboration avec les autorités compétentes…

Nicolas Garcia.

De droite à gauche : Manuel Forcano directeur de l'institut Ramon Llull (situé à Barcelone), Montserrat Planelles directrice de la promotion culturelle et des politique linguistique en Andorra, Vicenç Villatoro de la Fondacio Ramon Llull, Olga Gelabert, ministre de la culture, de la jeunesse et des sports du gouvernement d'Andorra, Pau Villoria de la Generalitat de Catalunya, Bartomeu Gili représentant le gouvernement des iles Baléars et Nicolas Garcia représentant Hermeline Malherbe du Département66.
Devant le Museu d’Ordino (Andorra) siège de la Fondacio Ramon Llull, de droite à gauche  : Manuel Forcano directeur de l’institut Ramon Llull (situé à Barcelone), Montserrat Planelles directrice de la promotion culturelle et des politique linguistique en Andorra, Vicenç Villatoro de la Fondacio Ramon Llull, Olga Gelabert, ministre de la culture, de la jeunesse et des sports du gouvernement d’Andorra, Pau Villoria de la Generalitat de Catalunya, Bartomeu Gili représentant le gouvernement des iles Baléars et Nicolas Garcia représentant Hermeline Malherbe du Département66.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *