Les communistes ont bel et bien un groupe à l’Assemblée nationale.

Même si l’ensemble des médias locaux et nationaux feignent de l’ignorer, les communistes ont formé un groupe de 16 députés à l’Assemblée nationale. Il s’appellera  « Gauche-démocrate et républicaine ». Ses membres  ont proposé de créer un comité de liaison avec le groupe « France Insoumise » composé de 17 députés dont Clémentine Autain et François Ruffin dont la candidature a été soutenue dès le départ par le PCF, la suppléante du second est responsable des jeunesses communistes. Ces deux groupes parlementaires émettront beaucoup de votes communs et porteront sensiblement le même projet. Simplement, le groupe où se retrouvent les communistes laisse, selon la tradition révolutionnaire républicaine, une certaine latitude à ses membres. Le groupe « France Insoumise » demande une plus grande discipline dans les votes et le fonctionnement. Depuis le deuxième tour des législatives et la proclamation des résultats, il est scandaleux, inadmissible de voir qu’aucun média local ou national, papier ou audiovisuel, n’évoque l’existence de ce groupe où siègent 11 communistes dont 9 nouveaux élus. Seul groupe existant dans la précédente législature à avoir progressé en nombre. Il était d’ailleurs curieux de voir, durant ces derniers jours, une foule de reportages sur la « bleuzaille » républicaine aussi réacs que ses prédécesseurs; la jeune dernière de chez Macron, à peine adulte mais déjà gagnée au libéralisme le plus sauvage ; sur le petit nouveau des Insoumis; le grognard réélu du FN … Faites le tour vous n’y lirez rien ou pas grand chose sur le PCF et le groupe dans lequel siègent ses députés associés aux représentants des territoires d’outre-mer appelés communément députés ultramarins. Pourtant « un sujet », comme disent les journalistes, était possible sur les 9 nouveaux députés communistes, notamment Pierre Dharreville, lui aussi nouvel élu à Martigues (Bouches-du-Rhône), directeur de presse, écrivain, passé par la Jeunesse Ouvrière Chrétienne avant d’adhérer au PCF. De même n’aurait-il pas été intéressant de suivre Hubert Wulfranc, nouveau député communiste de Seine-Maritime, qu’une triste actualité avait poussé au devant de la scène comme maire de Saint-Etienne du Rouvray après l’assassinat, il y a un peu plus d’un an, du père Jacques Hamel, curé de cette commune, dont il était très proche. Mais niet, les dizaines de petites Pravda françaises préfèrent les sujets de politique politicienne qui pourtant écœurent les Françaises et Français : guéguerres intestines chez Les Républicains, tenues vestimentaires des uns, orientations sexuelles des autres … exactement ce dont se foutent nos concitoyens.

Composition du nouveau groupe « Gauche-démocrate et républicaine.» 

Composante communiste: Alain Bruneel, député PCF du Nord ; Marie-George Buffet, députée PCF de Seine Saint Denis ; André Chassaigne, député PCF du Puy-de-Dôme ; Pierre Dharreville, député PCF des Bouches du Rhône ; Jean-Paul Dufrègne, député PCF de l’Allier ; Elsa Faucillon, députée PCF des Hauts de Seine ; Sébastien Jumel, député PCF de Seine Maritime ; Jean-Paul Lecoq, député PCF de Seine Maritime ; Stéphane Peu, député PCF de Seine Saint Denis ; Fabien Roussel, député PCF du Nord ; Hubert Wulfranc, député PCF de Seine Maritime. Composante ultramarine : Bruno-Nestor Azerot, député de la Martinique (app-RDM) ; Huguette Bello, députée PLR de La Réunion ; Moetai Brotherson, député indépendantiste (Tavini Huiraatira) de Polynésie ; Jean-Philippe Nilor, député indépendantiste (MIM) de la Martinique ; Gabriel Serville, député autonomiste de Guyane (Parti Socialiste Guyanais).

Nicolas Garcia.

Pierre Dharreville,, nouveau député de Martigues (Bouches du Rhône). La presse passe sous silence son élection comme celle de ses collègues communistes.

 

 

Une réflexion au sujet de « Les communistes ont bel et bien un groupe à l’Assemblée nationale. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *