Les communistes commémorent Jean Jaurès avec l’idée que son oeuvre nous appelle à l’action aujourd’hui.

Lundi 30 juillet, le PCF66 honoraient la mémoire et l’œuvre, toujours vivante du grand homme que fut Jean Jaurès, un révolutionnaire, un pacifiste, un internationaliste, un humaniste, le penseur d’une république sociale, solidaire, non capitaliste. Certes en 1914 lorsqu’il fut assassiné il n’était pas communiste, l’aurait-il été en 1920 au moment du congrès de Tours, le serait-il aujourd’hui? Personne ne le sait! Il faut alors regarder son action, sa pensée, ses écrits, ce qui a provoqué son assassinat. Jaurès pourfendait le capitalisme, on peut supposer qu’il serait aujourd’hui vent debout contre sa forme la pire à savoir l’ultralibéralisme, contre les reculs sociaux lui qui disait « je n’ai jamais séparé la république des idées de justice sociale sans laquelle elle n’est qu’un mot », pour la paix dans le monde, pour l’accueil des migrants, contre les aventures personnelles à gauche. Sur ce dernier point ne disait-il pas? « Les diverses organisations socialistes, peuvent et doivent subsister, mais il faut qu’elles puissent toujours se concerter et délibérer cordialement pour l’action commune. L’essentiel est que nul ne se grise de sa propre action ; tous ceux qui travaillent à l’organisation économique, tous ceux qui fondent, gèrent, développent des syndicats ou des coopératives, tous ceux qui répondent à l’appel des travailleurs en lutte, tous ceux qui arrachent au capital un lambeau du pouvoir municipal et du pouvoir législatif, tous ceux qui dans la bataille parlementaire portent des coups et déploient le drapeau dans l’enceinte même où l’ennemi forge ses armes, tous ceux-là sont les soldats de la même armée, les combattants du même combat, les frères de la même espérance. » Commémorer Jean Jaurès, n’est ni nostalgique, ni passéiste, mais bien d’actualité et bien dans le besoin d’agir, c’est bien le sens que donnent les communistes à ces hommages répétés année après année.

Nicolas Garcia.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *