Alors que M Valls soutient la droite « espagnoliste », des prisonniers sont encore enfermés et le Comitè de Solidaritat Catalanà vend des urnes.

A l’heure où Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, respectivement présidents d’Omnyum Cultural et Assemblea Nacional Catalanà (ANC), se trouvent dans une prison madrilène depuis deux mois (16 octobre – 16 décembre). A l’heure où Oriol Junqueras (vice président de la Generalitat) et Joaquim Forn (ministre de l’intérieur de la Generalitat) y sont « embastillés » depuis le 2 novembre (45 jours). A quelques jours des élections au parlement catalan (le 21 décembre). Au moment où Manuel Valls, ex Premier ministre français, vomi par les français de droite mais aussi les socialistes dont il était membre, fait campagne avec la plus fasciste des droites européennes (vu en meeting avec Ciutadans, un parti né en catalogne pour imposer la langue espagnole sur la catalane et à un petit déjeuner avec Albiol (Partido Popular), candidat de Rajoy à ces élections, un homme politique que les sondages annoncent laminé aux élections, bref aussi populaire en Catalogne que Valls en France). Oui pendant ce temps, el Comitè de Solidaritat Catalanà, vendait aujourd’hui 16 décembre à Sant Miquel de Cuixa, des urnes fabriquées (mais gardées en réserve à Elne) pour le referendum d’auto détermination du 10 octobre en Catalogne (50€ et plus si l’acheteur le souhaitent).

Abadia de Sant Miquel de Cuíxa (Prades), avui 16 de désembre : el Comitè de Solidaritad Catalana ven les urnes que van serví pel referèndum del 1 d’octubre a Catalunya. 50€ i mes per ajudar els presos polítics i la democràcia.

Nicolas Garcia.

Valls au milieu des fachos. Xavier Garcia Albiol (PP) chef des « rajoyistes » en Catalogne, champion de la formule fasciste genre « il faut désinfecter la Catalogne » et De Cospedal, ministre des armées du gouvernement de droite réactionnaire de Rajoy.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *