Le comité de solidaritat catalana marche vers les maires qui n’ont pas encore signé le manifeste pour la liberté des prisonniers politiques catalans.

El Comitè de Solidaritat Catalana camina cap als alcaldes que encara no han signat el manifest per la llibertat dels presos politics catalans.
Dimanche 15 décembre 9H du matin, une cinquantaine de membres du Comité de Solidaritat Catalana créé au lendemain du référendum en Catalogne du 2 octobre 2017, violemment réprimé et sanctionné par les autorités espagnoles, a lancé à partir d’Alénya sa première marche pour la liberté (Caminada per la llibertat). Le principe est de partir d’une commune dont le maire a signé le manifeste pour aller en marchant vers une autre dont le premier magistrat ne s’est pas encore prononcé. Efficace puisque le maire de Saint Cyprien absent de sa mairie en ce dimanche matin a fait signer à une adjointe à sa place et a affirmé aux membres du Comité qu’il apposerait lui même son paraphe dans la semaine.
A quand la prochaine « Caminada » ?
Nicolas Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *