Civam Bio 66, a tenu son AG à Alénya. Le Bio dans les PO est en pleine progression.

CIVAMBIO* est une association des producteurs Bio des Pyrénées-Orientales. Créée en 1985, l’association fédère actuellement plus de 300 des 567 producteurs engagés en Agriculture Biologique dans les Pyrénées Orientales, soit plus de 15% de la production agricole du département. Elle tenait vendredi 4 mai son assemblée générale à Alénya en présence de Robert Olive et moi même pour le canton et le Département (plusieurs fois cité par les organisateurs pour l’aide importante apportée depuis des années « au bio ») et de Judith Carmona pour la Région.

L’Association est membre de Sud et Bio, l’interprofession bio Régionale du Languedoc – Roussillon, et adhérent de la FNAB (Fédération Nationale des Agriculteurs Bio). Les membres adhérents du CIVAMBIO sont exclusivement des producteurs. Le CIVAMBIO est ainsi l’organisme représentatif des professionnels de l’Agriculture Biologique vis-à-vis des pouvoirs publics, des collectivités territoriales et des chambres consulaires.

*CIVAMBIO = Centre d'Initiatives et de Valorisation de l'Agriculture Biologique et du Milieu rural.
Développement de la production locale.

Prioritaire à sa création, cet objectif est toujours d’actualité. Il s’agit :

  • La formation et le conseil les agriculteurs biologiques et ceux en conversion à l’Agriculture biologique.
  • L’amélioration  des techniques culturales, conformes au règlement européen de l’agriculture biologique.
  • L’innovation en expérimentant de nouvelles techniques, notamment de lutte biologique pour la protection des cultures et la gestion de la biodiversité (bandes enherbées, nichoirs etc….) pour la prévention des risques de ravageurs de culture.
 Promouvoir les techniques alternatives à l’usage des pesticides.

L’expérience et les pratiques acquises au cours des 20 dernières années ont montré la fiabilité des techniques culturales de l’agriculture biologique. Pour diminuer l’empreinte écologique de l’activité agricole, notamment au niveau des impacts négatifs sur la qualité de la ressource en eau (risques de résidus herbicides, nitrates et pesticides), la généralisation de certaines techniques de l’agriculture biologique est souhaitable.

Le CIVAMBIO est ainsi partenaire des organismes agricoles (Chambre d’Agriculture) dans les programmes locaux d’information du milieu professionnel agricole qui compte de plus en plus d’exploitantes et exploitants qui s’interrogent sur la transformation en bio, la permaculture, l’agro-écologie, la biodynamie

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *