Les cheminots démarrent leur grève ce soir lundi 2 avril, pour défendre le service public du transport ferroviaire.

Il ne peut y avoir de service public du rail sûr et de qualité sans statut pour les agents de la SNCF. Comme l’a dit Philippe Martinez « , secrétaire Général de la CGT : « Il n’y aurait plus de problèmes si tout le monde avait le statut des cheminots ». Dès ce soir, lundi 2 avril, et plus encore demain, la circulation des trains sera perturbée et il en sera ainsi chaque semaine durant des mois tant que le président de la République et le gouvernement refuserons de discuter. Les agents de la SNCF ne font pas cela pour ennuyer les français, ils ne défendent pas je ne sais quel privilège. Non! En sacrifiant une partie de leur salaire qui leur sera imputée pendant la grève, ils militent pour la sécurité des transports, pour la protection de l’environnement, pour la santé publique, pour l’aménagement du territoire. Les ennemis du pays ce ne sont pas eux, les ennemis de notre pays ce sont ceux qui veulent privatiser la SNCF, l’ouvrir au privé, supprimer des lignes et les remplacer par des bus… Comme mon parti dont je suis le responsable départemental, « mon train, moi j’y tiens et je veux un SNCF 100% public » et je m’engage dans la bataille pour sauver le rail et le développer. Demain mardi 3 avril, entre midi et deux, en gare de Perpignan venez soutenir les cheminots en grève, car sans soutien citoyen aucune victoire n’est possible et ce qu’ils font, ils le font dans l’intérêt des citoyennes et citoyens.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *