Le banquet pour l’Huma et le Travailleur Catalan rassemble 210 personnes à Alénya, dans une ambiance d’optimisme et de conquête.

Plusieurs milliers d’€ récoltés, une trentaine d’abonnements réalisés pour l’Humanité et le Travailleur Catalan et plein de force pour aller gagner de nouveaux soutiens, de nouveaux abonnements. Cette force elle a été transmise par les interventions de Nicole Gaspon pour le Travailleur et par Patrick Appel Muller, rédacteur en chef de l’Humanité, après que Jean André Magdalou, maire d’Alénya où se déroulait le banquet de soutien, ait souhaité la bienvenue à tout le monde. Ces deux fleurons de la presse éditée par le Parti Communiste Français, que sont l’Huma et le TC, traversent une des plus graves, sinon la plus grave, crises de leur histoire respective. Comme le dira Patrick Appel Muller, cette mobilisation de son lectorat mais aussi d’autres personnes, politiques, journalistes, créateurs, acteurs culturels… que l’on retrouve dans toute la France, constitue « un rempart citoyen et un potentiel pour s’en sortir ». Ce banquet dont il faut féliciter les organisateurs et les cuisiniers est de bon augure pour arriver à tirer les deux journaux d’affaire grâce à un engagement militant autour de la souscription, mais surtout de la diffusion et des abonnements. « Il en va du pluralisme, de la démocratie de la République » ajoutera Patrick Appel Muller. Vous aussi contribuez, par vos dons ou en vous abonnant, à faire que la voix différente, dissonante avec la pensée unique, que constitue l’Huma et le TC, continue d’informer librement, sans fil à la patte libéral, sans main mise financière contraignante venant des grands groupes du CAC 40, comme c’est le cas pour l’essentiel de la presse nationale et même pour une partie de la PQR (la presse quotidienne régionale).

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *