Après les européennes et avant la fête du TC (28 et 29 juin), les communistes des PO – 66 – planchent sur les municipales

Mardi 4 juin, les locaux qui abritent la fédération du PCF de catalogne nord étaient plus animés qu’à l’habitude pour accueillir une assemblée générale des militantes et militants communistes du département. L’objet : faire le point de la préparation des élections municipales qui auront lieu fin mars 2020. Après une analyse des résultats des élections européennes du 26 mai, les participants ont souligné la nécessité de rassembler toutes les forces progressistes pour élaborer avec les citoyennes et citoyens les projets communaux et examiner aussi la dimension intercommunale de chaque territoire. Environnement, mobilité collective rail – route, démocratie participative, vivre ensemble … autant de sujet que les communistes amèneront au débat. Nécessité de rassembler aussi pour que le camp des gens ne soit pas dans l’obligation de s’effacer face au camp de l’argent pour barrer la route au camp de l’intolérance. Partout, qu’il y ait des communistes organisés ou pas, qu’il y ait des candidats communistes ou pas, le PCF appellera au rassemblement des forces progressistes et écologistes, des citoyens pour améliorer la vie des gens et empêcher la droite et l’extrême droite de sévir, de maintenir, de reconquérir. Partout le PCF66 sera, d’une manière ou d’une autre, acteur et s’adressera à son électorat nouveau ou plus ancien. Bien évidemment ont été évoquées les situations particulières de Cabestany, Alénya, Estagel, Los Masos mais aussi Elne, Corbères les Cabannes, Toulouges, Rivesaltes, Céret, Thuir… sans oublier des territoires comme le Conflent où, dans quelques communes, la liste conduite par Ian Brossat (PCF) est arrivée en tête aux européennes. Enfin avant d’appeler tous-tes les participant-e-s à réussir la fête du Travailleur Catalan (28 et 29 juin) il a été décidé de donner une conférence de presse sur les municipales, de réaliser un tract pour tout le département adaptable pour chaque territoire, de convoquer une assemblée générale de militant-e-s et élu-e-s des communes se trouvant dans le périmètre de la communauté urbaine de Perpignan (PMCU).

Nicolas Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *