Alénya : elles et ils ne veulent pas que leur poste ferme partiellement ou épisodiquement.

Las de voir leur poste fermée pour un oui, pour un non, dès qu’un agent est malade, qu’il en manque un ailleurs… En colère de voir l’amplitude horaire d’ouverture se réduire une nouvelle fois dans quelques jours, alors qu’Alénya est un des villages qui démographiquement progresse le plus du canton de la Plaine d’Illibéris. Las d’être baladés par la direction de La Poste et les multiples interlocuteurs qu’ils ont eu en face. Las enfin d’avoir recueilli des centaines et des centaines de signatures au bas de leur pétitions sans qu’ils soient écoutés pour autant. Les habitants d’Alénya, maire, ancien maire, conseillers municipaux et conseiller départemental en tête, ont occupé, samedi 21 septembre dernier, La Poste d’Elne dont dépend le bureau de leur village fermé en ce samedi très pluvieux. Les manifestants très remontés ont occupé le lieu sans gêner le passage des usagers, mais étaient très fermement résolus à passer un week-end dans cet espace. Après insistance et plusieurs échanges téléphoniques avec la direction départementale et régionale, les élus, citoyens et syndicalistes, enfermés dans le bureau de la responsable du secteur. Même s’ils n’ont pas obtenu grand chose, ils ont réussi à faire suspendre la décision de réduction de l’amplitude horaire au moins jusqu’à ce que la direction de La Poste ait une nouvelle fois rencontré élus et représentants des manifestants, ce qui devrait arriver cette semaine. Faute de renoncer  à ces choix incompréhensibles sur Alénya, les habitants et élus de la commune pourraient se montrer encore plus déterminés dans leurs actions.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *