A quoi peuvent bien servir les sondages pour les législatives, surtout lorsqu’ils datent du 3 mai?

Un sondage d’Opinion Way sur les législatives, a été publié et repris dans la presse. Dans cette enquête d’opinion, si on peut appeler cela comme ça, il est dit que le PCF était à 2% des intentions de vote et France Insoumise à 15%. Outre que ce sondage date du 3 mai, quelle crédibilité peut avoir une enquête d’opinion générale sur des législatives avec un panel sélectionné sur l’ensemble de la France. Ce n’est pas sérieux! Qui peut croire par exemple que des députés PCF sortants, des candidates et candidats communistes dans les zones où le PCF est bien implanté, comme dans les circonscriptions des PO, ne dépasseront pas les 2%. De même qui peut feindre d’ignorer que la non union derrière des candidats uniques des forces qui ont porté Jean Luc Mélenchon, avec des électrices et électeurs soucieux et conscients de la nécessité d’un vote utile et efficace, peut favoriser tantôt des candidats du PCF / Front de Gauche tantôt ceux de FI. Dans ces cas-là, comment le sondage mesure-t-il les pourcentages des uns et des autres. Il faut maintenant que les sondages arrêtent de tenter d’influencer l’opinion, d’effrayer les gens, d’influencer peu ou prou leur jugement.

Si sondages doivent être faits, et moi je suis d’accord pour que ces derniers soient supprimés plus d’un mois avant une élection, au moins qu’ils soient faits par circonscription et objectivement, ce qui semble être rarement le cas.

Nicolas Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *