9 mars, les élus communistes de la région rendent compte de leur mandat et le 10 prennent le Train Jaune!

Vendredi 9 mars à Rivesaltes, les conseillers régionaux communistes Marie Piqué, 15ème vice-présidente en charge des Solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement, Jean Luc Gibelin, 6ème vice-président en charge des Mobilités et infrastructures transports, Mylène Vizentini élue audoise et Patrick Cases « le régional de l’étape », rendaient compte des premières années de leur mandat de conseillers régionaux. Au moins 70 personnes ont participé, questionné les élus, sont intervenues parfois pour faire des propositions … Il a été beaucoup questions de transports au cours de cette réunion, de trains, de bus … Il faut dire que de nombreux cheminots avaient fait le déplacement et que Jean Luc Gibelin et Patrick Cases s’occupent respectivement de la mobilité par rail ou route et du bus dans les PO compétence désormais régionale. D’autres questions sociales comme par exemple les centres de santé ont été aussi abordées. Une des interventions les plus remarquées a été celle de Jean Pierre Bourquin, agriculteur à la retraite, frère de Christian Bourquin l’ancien président de la région Languedoc Roussillon prématurément disparu. Il a commencé par remercier les élus communistes « vous êtes les seuls à nous rendre compte de ce que les élus, notamment des PO, font à la Région pour le département. » Puis il exprime sa colère face à des retraites agricoles n’arrivant pas à 650€ ce qu’il dit être son cas mais aussi face au rejet par la droite et Macron de la proposition des parlementaires communistes de porter les retraites d’exploitants agricoles à un minimum de 850€. Lui qui est de gauche, sans être communiste, en appelle, comme les cheminots avant lui, à l’unité du peuple pour résister et changer les choses. Un débat animé par Françoise Fiter, présidente du groupe communiste au Conseil Départemental, Nicolas Garcia, Lola Beuze et Rémi Lacapère, conseillers Départementaux étaient également présents.

Samedi 10 mars une ballade dans le Train Jaune.

Le lendemain 10 mars, les quatre élus régionaux communistes ont pris le petit Train Jaune pour une petite ballade en Cerdagne. Elles et ils en ont profité pour rencontrer des cheminots en activité ou en retraite et l’association éponyme des usagers. Deux jours, pour montrer l’utilité d’avoir des élus communistes qui font ce pourquoi ils sont élus, en s’appuyant sur la citoyenneté, les syndicats et les salariés en lutte ou pas.

Nicolas Garcia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *