Archives mensuelles : avril 2017

Deuxième tour de la Présidentielle : le FN n’est pas un parti comme les autres !

Dans les PO comme en France, les deux faits notables de ce premier tour de la Présidentielle sont le score grave et inquiétant du Front National mais aussi le bon résultat de Jean Luc Mélenchon dont tous ses soutiens peuvent s’enorgueillir. Dans notre département le candidat pour lequel milite le PCF depuis avant 2012 arrive en seconde position y compris à Perpignan en remobilisant notamment un électorat populaire qui avait déserté les urnes depuis longtemps. A l’avenir ces résultats compteront dans la lutte et la défense des salariés du public et du privé, des retraités, des privés d’emploi, des jeunes, des services publics … Au deuxième tour seuls restent la candidate de l’extrême droite et celui des forces de l’argent qui ont déjà fait tant de mal à la France et à son peuple et qui ont une grande part de responsabilité dans la situation économique, politique et sociale actuelle. Comme petit-fils de républicains espagnols dont la famille a connu l’exil et a été meurtri par les fascistes franquistes, je ne peux rester neutre et tirer un signe égale entre Le Pen et Macron. Je ne veux absolument pas contribuer à la banalisation de l’extrême droite en laissant entendre que l’on peut s’abstenir et donc que finalement l’élection de Le Pen ne serait pas si grave. Je ne veux pas non plus rester chez moi en me disant que, quoi qu’il arrive, il y aura toujours assez de monde pour se mobiliser pour la battre et lâchement laisser le « sale boulot » aux autres. Non ! le 7 mai au nom de tous les miens je prendrai mon courage à deux mains pour battre la bête immonde. En d’autres mots où l’on pense que Le Pen est une plaie dont on ne pourra pas démocratiquement se débarrasser et alors on fait tout pour lui barrer la route, ou l’on pense que ce n’est rien d’autre qu’une femme de droite un peu plus dure que les autres et on peut se moquer du résultat. Bien évidemment, je ne partage rien et les communistes non plus de ce que porte E Macron, cet homme de droite, « rothschidien », « puant », libéral et opportuniste. Nous ferons tout avec mon parti, avec celles et ceux qui ont soutenu Jean Luc Mélenchon, avec les syndicats pour combattre sa politique, la loi El Khomry, son projet de suppression de 120000 fonctionnaires, sa fuite en avant vers une Europe encore plus prisonnière de la finance et, le moment venu, pour le virer par la rue et les urnes. Nous ferons tout aux prochaines législatives des 11 et 18 juin pour, notamment dans les PO, élire des députés issu des rangs de ceux qui ont porté haut la candidature de Jean Luc Mélenchon, de manière à empêcher E Macron de mettre en œuvre son programme socialement et humainement dangereux. Nous travaillerons enfin à faire vivre un Front de la gauche radicale et de celles et ceux qui militent pour la transformation sociale et la transition écologique. Les résultats de dimanche prouvent qu’un vrai potentiel existe pour construire un large mouvement populaire à vocation majoritaire, pluraliste, révolutionnaire pour changer la vie et atteindre les jours heureux. Pour terminer je pense qu’en ces temps inquiétants il n’est pas superfétatoire de rappeler les vers du poète Louis Aragon :

« Quand les blés sont sous la grêle

Fou qui fait le délicat

Fou qui songe à ses querelles

Au cœur du commun combat. »

Nicolas Garcia.

Dimanche soir à Elne, résultats définitifs, Jean Luc Mélenchon placé en deuxième position (première des partis démocratiques) comme dans toute la circonscription et tout le département. De bon augure.

Samedi 22 avril : lancement de la Sant Jordi à Alénya.

La commune d’Alénya, au cœur du canton « La plaine d’Illibéris » duquel Marie-Pierre Sadourny et moi-même sommes les élus au Conseil départemental, nous a habitués à des manifestations culturelles toujours de haut niveau. Cette Sant Jordi, fête catalane par excellence, ne déroge pas à la règle. Sant Jordi, en ces moments troublés au plan national comme international, doit être plus que jamais vue comme la fête de la victoire de la culture contre l’obscurantisme, du savoir contre l’ignorance provoquée ou maintenue. En offrant une rose et un livre, on offre la beauté et l’érudition. En Catalogne Nord et plus encore dans tout le principat de Catalunya, ce week-end et cette semaine, des manifestation culturelles célébrant Sant Jordi fleurissent et fleuriront. C’est le cas à Alénya aujourd’hui et demain. Pere Figueres, Jordi Pere Cerda, poésie, littérature, chanson, art, seront à voir et écouter dans le magnifique cadre des caves Ecoiffier, au centre d’Alénya.

Nicolas Garcia.

Derniers jours de campagne présidentielle sur les chapeaux de roue (images et légendes)

L’essentiel dans une campagne électorale, mis à part de sortir victorieux, c’est d’avoir la conscience d’avoir fait le maximum pour son candidat. Les communistes des PO et de France sont dans ce cas, ils ont tout fait en masse pour recueillir la moindre voix pour leur candidat Jean-Luc Mélenchon. Dans notre département, elles et ils ont distribué 75.000 tracts au moins, collé 1.000 affiches. Ce matériel a été financé pour l’essentiel par le PCF. Depuis mercredi 19 avril, militantes et militants du PCF66 ont encore passé une vitesse supérieure dans le cadre des 10.000 initiatives proposées en France par leur direction nationale. Par ailleurs la presse nationale (Humanité) ou départementale (Le Travailleur Catalan) édité par le PCF a fait flèche de tout bois pour Jean-Luc Mélenchon. Illustration en images et légendes.

Mercredi 19 avril : Dès 7 h 30 du matin, j’ai participé à une distribution de tracts aux automobilistes aux carrefours autour de la place Catalogne de Perpignan. Puis marché d’Argelès-sur-Mer (10 heures), fin de matinée à la fac de Perpignan. L’après-midi aux environ de 15 heures, j’ai participé à la Casa de la Generalitat à une réunion pour réfléchir à un projet de mémoire transfrontalière de la Retirada à la fin de la Seconde guerre mondiale, avec la Generalitat de Catalunya (Mémorial Democratic), avec des communes  (Elne, Argelès), d’autres entités (Mémorial de Rivesaltes, MUME de la Jonquera). A 16 heures, le camion de Mélenchon s’est installé place de la Victoire à Perpignan. Les communistes l’ont accueilli nombreux et y ont pris la parole comme Julien Berthélémy (cheminot PCF) ou Françoise Fiter (dirigeante nationale). En fin d’après-midi, dans le cadre de la Sant Jordi à Elne, j’ai participé à la présentation, par son fils Cris, de l’œuvre posthume magistrale de Jordi Pere Cerdà (un travail original, phénoménal, avec la voix d’outre tombe du plus grand poète catalan du nord). Le secteur Catalanité du Conseil départemental a participé au financement de ce bel ouvrage. Le soir, j’ai participé à un affichage massif de la section (24 participants répartis en 8 équipes) et au moment convivial et fraternel qui a suivi.

Fac de Perpi 190417

Fac de Perpignan.

 

Jeudi 20 avril :  après avoir ouvert une formation concernant 70 élus et techniciens œuvrant dans le domaine de l’eau (partenariat entre le CNFPT et le Conseil départemental). La très mauvaise, controversée et contestée loi Notre, oblige les communes à transférer la compétence eau au sens large aux EPCI. Le CD et le CNFPT jugent utile de contribuer à aider par la formation des techniciens, tout en étudiant la possibilité de créer un syndicat mixte départemental entre EPCI et Département pour la production de l’eau potable. Après le lancement de cette formation, je me suis rendu sur le marché d’Amélie-les-Bains distribuer des tracts pour Jean-Luc Mélenchon, pour ma candidature et celle de Sophie aux législatives. Puis entre midi et deux, distribution de tracts à la sortie de l’hôpital de Thuir. le soir à 18 h 30, le PCF66 organisait une réunion publique sur la santé et sur le vote Mélenchon pour l’envoyer au second tour. Réunion ouverte par Jean Vila, animée par Françoise Fiter et Jean Luc Gibelin, en présence de Patrick Cases (conseiller régional) et de Marie Piqué (vice-présidente du Conseil régional). J’ai ensuite participé au Méga-Castillet à une projection du film « Corporate », suivi d’un débat autour du harcèlement moral au travail avec de nombreux spécialistes, organisée par la CGT.

Vendredi 21 avril : marché d’Elne de ce vendredi 21 avril, un excellent accueil pour Jean-Luc Mélenchon et aussi pour la candidature aux législatives de Nicolas Garcia et de Sophie Menahem.


 

On ne lâche rien jusqu’au bout, ni pour la présidentielle, ni pour les législatives.

Demain mercredi 19 avril, dure journée de campagne pour la présidentielle et les législatives, mais aussi pour mon mandat d’élu départemental.
7 h 30 – 8 h 30 : distribution de tract appelant à voter Jean-Luc Mélenchon, aux automobilistes aux divers carrefours autour de la place Catalogne.
10 h 00 : marché d’Argelès.
11 h 30 : distribution à la Fac de Perpignan.
15 heures :  réunion Casa de la Generalitat. 16 heures : présence et participation à la caravane de Mélenchon place de la Victoire (Castillet) de Perpignan.
18H h 30 : Sant Jordi à Elne.
20 heures : affichage législatives et présidentielle sur la circonscription.
Nicolas Garcia.