Archives quotidiennes :

Le rail sous toutes ses formes, c’est la vie, c’est l’avenir, c’est la préservation de l’environnement.

Ce jeudi 23 mars au cinéma du centre ville de Perpignan « Le Castillet », les candidats communistes Front de gauche aux législatives, le PCF66 et les cheminots communistes organisaient la projection suivie d’un débat du film documentaire de Gilles Barbastre sur la disparition voulue et programmée du fret ferroviaire (également réalisateur des nouveaux chiens de garde). Au mépris de la sécurité, de l’environnement, de l’argent public, le fret ferroviaire public recule jusqu’à la portion congrue. Par exemple, le dernier train de primeurs au départ de Saint-Charles pour Rungis est menacé. Un train supprimé, c’est 50 camions de plus par jour sur la route, alors si on double ou on triple le nombre de trains, on retire des routes 100 ou 150 camions par jour. Et que dire des 20.000 camions/jours qui passent au Perthus quotidiennement…
Comme j’ai eu l’occasion de le dire durant cette soirée, pour les communistes, la campagne électorale des législatives sera l’occasion d’accélérer, de renforcer la bataille du rail avec un projet complet sur le transport dans les PO. Et le PCF et ses candidats aux législatives, ses élus, ses militants … appellent à participer et à réussir la manifestation pour le train jaune le 1er avril et vont organiser un rassemblement à Saint-Charles début juin, pour développer les trains primeurs pour Rungis.

Nicolas Garcia.