Archives quotidiennes :

En ce mardi 21 mars divers mouvements sociaux se sont fait entendre dans Perpignan.

A midi, devant la gare de Perpignan, se sont retrouvés dans un mouvement social des cheminots CGT, soutenus pas des postiers, des gaziers – électriciens. La défense du Train jaune, la privatisation du rail motivaient la centaine de manifestants.

Plus tard, devant la caserne de pompiers, qui abrite la direction du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), plusieurs dizaines de pompiers professionnels attendaient les membres du conseil d’administration qui se réunissaient dans l’après-midi, pour leur faire part de leur mécontentement sur divers sujets. La présidente du Conseil départemental a accepté de recevoir les pompiers mécontents avant la tenue du CA.

Nicolas Garcia.

Rencontre au siège du PCF : vice-président de la Région chargé des transports, cheminots, candidats communistes aux législatives.

Hier, lundi 20 mars, au siège du PCF, il y avait les candidates et candidats du PCF / Front de gauche aux législatives : Françoise Fiter pour la 1re circonscription, Pascal Egido pour la 2e et moi-même pour la 4e circonscription. Il y avait aussi Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région, chargé des transports et de la multi-modalité, des cheminots CGT dont certains communistes. On a parlé train jaune, trains de nuit, trains transfrontaliers, fret, ferroutage (train primeur au départ de Saint-Charles), TER, train du Fenouillèdes, multi modalité notamment avec la route, le port de Port-Vendres… Jean-Luc Gibelin, fidèle à sa démarche, écoute, entend, construit avec les intéressés, explique son action à la Région avec le soutien de la présidente Carole Delga et avec le soutien des usagers et des cheminots. D’ailleurs, la Région, sous son impulsion, va mettre en place une « structure » citoyenne, composée de trois collèges : élus, professionnels du transport patrons et salariés, enfin « ayants droit aux transports ». Pas d’expérimentation de libéralisation dans notre région, pas de sortie de la convention TER pour le train jaune, pas de concession sur le train de nuit, oui au train transfrontalier en travaillant avec la Generalitat de Catalunya à partir de la convention passée entre la présidente Delga et le président Puigdemont. Le tout, bien sûr, et c’est non négociable dans le cadre du service public. Jean-Luc Gibelin en appellera aux cheminots, aux usagers, on a besoin de vous, on a besoin de votre engagement, de votre action, de votre expertise… Pour les candidats communistes aux législatives présents, plein d’éléments afin de construire un projet de transports pour le département qui en a bien besoin et qui a la chance de disposer encore de fortes infrastructures, un projet qui intègre les bus à 1€ en les repositionnant sur la transversalité pour ne pas concurrencer le rail.

Tout le monde s’est donné rendez-vous le 23 mars prochain au Castillet, pour la diffusion d’un film sur le fret en présence du réalisateur, des 4 candidats et des suppléants PCF/Front de gauche aux législatives.

Nicolas Garcia.