Archives quotidiennes :

Ce vendredi 3 mars, paraît une nouvelle formule du Travailleur Catalan qui vient d’entrer dans sa 81ème année.

J’aurais pu vous faire un grand laïus, sur le Travailleur Catalan, son contenu, son histoire, ses luttes, son utilité pour transformer la société. Vous dire que chaque semaine il est fait essentiellement par des journalistes militants. J’aurais pu, mais je préfère publier en catalan et en français un très beau texte d’Altaveu, un de nos rédacteurs récemment engagé avec notre journal pour une petite rubrique hebdomadaire en catalan. En vous demandant de lire chaque semaine notre publication, cela en vaut la peine, abonnez-vous!

NG.

« Homenatge a la renovació !

Segons estudis recents l’experiència ve amb l’edat i tot depèn de la posició :

Fer-ho dret, fortifica la columna,

Sobre el ventre millora la circulació de la sang,

Sobre l’esquena és mes confortable,               

Fer-ho sovint, desenvolupa la pràctica i la imaginació,

Sol, es bo i interessant, mes egoista,

A dos, es més agradable,

En grup , pot ser divertit i enriqueix el coneixement,

De genolls, pot fer mal.

Fer-ho de bon mati, a mitja tarda, el vespre o la nit, abans de menjar o havent sopat, dins el llit, sus de l’herba, a la platja, en un sofà o en un hamaca, despullat o vestit, amb fons musical o en silenci, es sempre un acte d’amor i d’enriquiment.

Poc importa l’edat, els orígens, les creences, el sexe, o la posició  social…

Llegir el  nou TC cada setmana es sempre un plaer !

Hommage à la rénovation !

Selon de récentes études l’expérience viendrait avec l’âge et tout dépendrait de la position:

Le faire debout fortifie la colonne vertébrale,

Sur le ventre, cela améliore la circulation du sang,

Sur le dos c’est plus confortable,

Le faire souvent, cela développe la pratique et l’imagination,

En solitaire, c’est bon et intéressant mais égoiste,

A deux, c’est plus agréable,

En groupe, c’est divertissant et ça enrichit la connaissance,

A genoux, c’est douloureux.

Le faire tôt le matin, dans l’après-midi, le soir ou la nuit, avant le repas ou après souper, au lit, sur l’herbe, à la plage, sur un sofa ou dans un hamac, nu ou habillé, sur un fonds musical ou en silence, c’est toujours un acte d’amour et d’enrichissement.

Peu importe l’âge, les origines, les croyances, le sexe, ou la position sociale …

Lire le nouveau TC chaque semaine est toujours un plaisir !  

Altaveu »

Une nouvelle formule du Travailleur Catalan est sortie le vendredi 3 mars 2017.

 

 

 

 

 

 

 

Lancement de la campagne des candidats communistes dans la première circonscription.

En ce samedi 4 mars à 11 heures,  dans un bistrot emblématique du quartier Sant Vicens de Perpinyà, Françoise Fiter (titulaire) et Claude Cid (suppléant) étaient bien entourés pour le lancement de leur campagne des législatives dans la première circonscription des PO. Jean Vila, maire de Cabestany, qui fut député de la circonscription (1997 – 2002) a pris la peine de s’excuser, j’étais là aussi, avec Edith Pugnet, maire adjointe à Cabestany et vice présidente du Conseil départemental, sans oublier Remi Lacapère, binôme de Françoise Fiter au Conseil départemental, quelques dizaines de militantes et militants et des personnalités de gauche du quartier. Bien évidemment, les candidats ont montré un bel enthousiasme et une confiance à toute épreuve. Ils ont rappelé que la présidentielle était une étape dans leur campagne pour laquelle ils appellent à voter Jean Luc Mélenchon, tout en regrettant les divisions à gauche et en appelant de leurs vœux une candidature commune à la présidentielle et/ou un pacte de majorité. Françoise Fiter a regretté le non accord (pour l’instant) avec France Insoumise de Jean Luc Mélenchon aux législatives. « Nous leur avons proposé deux circonscriptions sur quatre (la 2ème et la 3ème), plus la suppléance sur la 4ème circonscription, à ce jour nous essuyons une fin de non recevoir, mais nous ne nous décourageons pas! ». La vice présidente du Conseil départemental et l’adjoint au maire de Toulouges ont aussi appelé toutes les gauches à voter pour eux, le sortant socialiste est en effet un soutien de Valls qui hésite à partir sous l’étiquette Macron. Disqualifié donc! Une certitude : que l’on soit communiste, « mélenchoniste » ou que l’on ait soutenu Hamon à la primaire, c’est le tandem Fiter – Cid qui représentera la vraie gauche. Les candidats ont enfin développé des propositions pour la transformation sociale et la transition énergétique, tout en insistant sur la fidélité à leur parole et à leur électorat. Un beau résultat leur est promis!

Nicolas Garcia.