En marge de l’initiative du 17 novembre, Ian Brossat répond à E Macron et à E Philippe sur la hausse des carburants!

Bravo à Ian Brossat, chef de file des communistes à l’élection européenne du 26 mai 2019, pour ces propositions attendues et justes, sur la hausse des carburants qui exaspère les français et a provoqué l’opération blocage, programmée le 17 novembre. A titre individuel on peut participer à cette initiative et débattre avec toutes et tous les participants des solutions progressistes à cette situation, des propositions communistes et de la suite à donner au mouvement. Même si l’extrême droite essaie de récupérer le mouvement, ne pas y aller, c’est renoncer à la contrer. C’est, je crois, ne pas voir ce qui se passe aujourd’hui dans la population avec la place incroyable que prennent les réseaux sociaux, la défiance à l’égard de la politique. Allons sur le terrain, c’est la que les choses se gagnent et parfois se perdent, pas dans les débats de salons. E Philippe et E Macron voudraient nous faire croire que la hausse des carburants sera bénéfique à l’écologie. Dans les zones frontalières qui sont maintenant plus larges que les départements, cela a un effet désastreux. D’abord pour l’environnement lui même, car afin de pouvoir rouler autant qu’avant, les gens font des kilomètres supplémentaires pour aller dans les pays voisins (chez nous, la catalogne) faire le plein. Pour que ce soit rentable, les automobilistes achètent aussi des cigarettes (donc on aggrave les dépenses de la Sécu, puisque l’on continue de fumer, moins de taxes entrent car on achète à l’étranger, par ailleurs, pour rentabiliser encore un peu plus le déplacement on fait ses courses, alcool compris, là bas. On ajoute ainsi un nouveau manque à gagner, cette fois pour notre économie locale. Pour résumer, point n’est besoin d’être énarque pour comprendre que la sur-taxation des carburants, notamment du gasoil, augmente la pollution, aggrave les risques pour la santé, fait baisser les recettes pour la Sécu comme pour le budget de l’Etat et contribue à détruire l’économie locale. Qu’un président, un gouvernement, des députés, défendent ça … ça fait flipper! Les mêmes voudraient nous faire croire que la hausse du prix du tabac fait reculer le Cancer, que l’interdiction du Canabis fait baisser la consommation, que la Prohibition avait été bénéfique à la santé des Américains du nord en luttant contre l’alcoolisme… En vérité, tout ce que cela a généré et génère finalement, c’est une augmentation des trafics et du nombre de trafiquants. La lutte contre les addictions passe par un tout autre chemin, impliquant de la pédagogie, de la communication, de la prévention dans les écoles, la lutte contre le stress au travail notamment, le progrès social permettant le bien être intellectuel… Il faut arrêter de prendre les français pour des cons. Merci Ian Brossat.

Nicolas Garcia.

 

 

Une réflexion au sujet de « En marge de l’initiative du 17 novembre, Ian Brossat répond à E Macron et à E Philippe sur la hausse des carburants! »

  1. Tout à fait d’accord avec ton analyse. On est juste gouverner par des nantis qui veulent remplir les caisses de l’état et surtout qui ne comprennent rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *